Leur origine, parfois très ambiguë, fait que les acouphènes demeurent un sujet obscur pour les médecins qui ont souvent du mal à diagnostiquer leur source. 

Hélas, il s'agit d'un souci de santé qui inquiète et qui dérange. Pour cela, beaucoup de gens suggèrent le recours à l'hémopathie (une pseudo-science) pour les soulager. Découvrez sans plus tarder notre avis sur le sujet ci-dessous à travers lequel nous abordons la question plus en profondeur.

Qu'est ce que les acouphènes et quelles en sont les causes ?

Tantôt ponctuels, tantôt répétitifs, la crise des acouphènes se manifeste de façon intense ou légère selon les individus. S'il fallait la décrire, il s'agirait d'un « faux » bruit, voire un bourdonnement que seul le patient a tendance à ressentir. Plusieurs facteurs sembleraient favoriser leur apparition, à commencer par un vieillissement et faiblesse de l'appareil auditif, le stress, ou encore l'exposition prolongée à des sons particulièrement élevés et agressifs. Ces causes ne sont pas les seules puisqu'elles s'ajoutent à des troubles circulatoires, un surplus de cérumen, des inflammations et troubles de la mâchoire, etc. 

Il est à noter qu'à ces causes-là se rajoute les ondes émises par les smartphones qui sembleraient favoriser l'apparition des acouphènes. C'est pour cela d'ailleurs que nous préconisons l'usage des  patchs anti-ondes pour pallier à ce problème. Ces accessoires anti-ondes (les patchs à leur tête) peuvent être achetés en ligne et commencent à devenir de plus en plus à la mode maintenant que de plus en plus de personnes ont conscience des dangers des smartphones que nous utilisons inconsciemment dans notre vie de tous les jours sans nous rendre compte de leurs effets indésirables que les études commencent peu à peu à révéler au grand jour. 

Acouphènes : quels sont leurs symptômes ?

Il est à noter que les patients souffrant d'acouphènes indiquent ressentir les symptômes suivants :

  • Un sifflement présent dans l'une ou les deux oreilles,
  • une vibration/bourdonnement,
  • tintements répétés,
  • sensations d'appareil auditif bouché,
  • bruits de mer.

Mise à part cette gêne qui caractérise chacun de ces symptômes, aucune douleur ne semble se faire sentir. Il semblerait d'ailleurs que certains métiers prédisposeraient davantage aux acouphènes, notamment le métier de pilote d'avion, musicien, etc. 

Notre avis sur l'utilisation de l’hémopathie

L'homéopathie, bien que considérée comme une pseudo-science pas forcément reconnue par certains médecins et professionnels de la santé, elle semble donner des résultats parfois intéressants qui permettent de contrôler la crise d'acouphène et même carrément y mettre un terme. Nos experts ont un avis plutôt positif par rapport à l'usage de cette méthode et conseillent des prises de trois granules des solutions suivantes :

  • Actaea Racemosa 9 CH si vous ne supportez pas le bruit.
  • Chininum Sulfuricum 9 CH si les bourdonnements sont récurrents.
  • Hydrastis 5 CH si vos acouphènes sont associés à des sécrétions.
  • Glutamicum Acidum 3 DH : traitement de fond pour diminuer le degré de la crise.

Plusieurs autres traitements peuvent vous être recommandés en fonction des effets secondaires qui s'accompagnent comme à titre d'exemple les craquements, les battements ou échos ressentis dans la tête, joues rouges, congestion, sifflements, et bien d'autres encore.

Comment vous le constaterez, chaque médicament est prescrit pour un cas bien précis. Dans le doute, mieux vaudrait demander à votre pharmacien ou à votre médecin qui seront plus à même de vous guider. Nous attirons toutefois votre attention encore une fois qu'il s'agit d'une pratique de pseudo-médecine que certains ne recommandent pas. Pour avoir connu de nombreux patients sur qui l'effet fut quasi-immédiat, il serait intéressant d'opter pour l'homéopathie pour les acouphènes à notre avis.

Quand consulter lorsque nous souffrons d’acouphènes ?

Si beaucoup (si ce n'est la majorité) des cas d'acouphène sont bénins et finissent par disparaître au bout de quelque temps, mieux vaudrait consulter si jamais le trouble persiste longtemps. 

Qui faudrait-il consulter en cas d'acouphènes ? 

L'idéal serait de prendre rendez-vous auprès d'un médecin ORL dans le cas d'une pathologie grave liée à l'oreille. Un bilan vous sera probablement conseillé. N'hésitez pas à bien détailler vos symptômes et à les décrire avec précision lorsque vous allez consulter, notamment si c'est pour une prise de médicaments homéopathes, la moindre différence, comme vous l'aurez constaté, peut indiquer la nécessité d'opter pour un traitement différent. 

La consultation auprès d'un ORL est notamment conseillée pour écarter la risque d'une étiologie sérieuse (affection sous-jacente dangereuse). Une fois le risque éliminé, le patient pourra éventuellement passer pour un traitement en homéopathie qui peut faire des merveilles dans certains cas. Autrement, le médecin n'aura d'autre solution que de vous proposer comme solution certains appareils auditifs !

Ajouter un commentaire